Séminaire de formation avec la CAIDP

SEMINAIRE DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES RESPONSABLES INFORMATIQUES ET WEBMASTERS DE VING-CINQ (25) ORGANISMES PUBLICS

THEME:
L’ACCESSIBILITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP AU WEB

02 MAI 2019

Présenté par:

KOUAKOU N’GBRA GUILLAUME CHARBEL
Inspecteur Principal option éducation
Fondateur du Cabinet HANHIMANTI

INTRODUCTION

Selon la convention relative aux droits des personnes handicapées, en son article premier, Les personnes handicapées sont des personnes qui présentent des incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles, durables dont l’interaction avec diverses barrières peut faire obstacle à leur pleine et effective participation à la société, sur la base de l’égalité avec elle.
La communication selon cette convention est entre autre, les langues, l’affichage de texte, le braille, la communication tactile, les gros caractères, les supports multimédias accessibles, ainsi que les modes, moyens et formes de communication améliorées et alternative à base de supports écrits, supports audio, langues simplifiées et lecteurs humains, y compris les technologies de l’information accessibles.
Les personnes handicapées de la vue (aveugle et basse vision) seront au centre de notre réflexion.

I. LES REVUES D’ECRAN COMME MOYEN D’ACCES AU WEB PAR LES DEFICIENTS VISUELS
La principale fonctionnalité des revues d’écran est d’intercepter l’information qui s’affiche sur l’écran de l’ordinateur, afin de la transmettre à un afficheur braille ou à une synthèse vocale. De cette manière, elle devient accessible à un utilisateur aveugle pour qui la lecture à l’écran est impossible.
Nous présenterons les plus accessibles.

PRESENTATION DE JAWS
De l’acronyme « Job Access With Speech », est une revue d’écran développée par FREEDOM Scientific aux Etats-Unis.
Elle permet de vocaliser la navigation au clavier sur un ordinateur de type PC équipé de WINDOWS. Si vous disposez de WINDOWS 10, vous devez impérativement installer l’une des 2 dernières versions de JAWS, la version 2018 ou la 2019.

Pour télécharger et installer la version française de JAWS :
Rendez-vous sur la page téléchargement de JAWS 2019 du site de CECIAA >>
Puis sur cette page, validez le lien intitulé « Télécharger l’installeur universel pour JAWS 2019 »
Juste après l’installation de l’application, vous devez enregistrer la licence, soit en activant le produit en ligne, soit en insérant une clé matérielle dans un port USB selon le type de votre licence. Toutefois, si vous ne disposez d’aucun droit d’utilisation, votre revue d’écran fonctionnera dans un mode dit « d’évaluation » ou « démonstration » qui obligera le redémarrage du PC toutes les 40 minutes.
Si votre JAWS est activé dès l’installation, un assistant de démarrage composé d’une poignée de fenêtres vous permettra de choisir les paramètres de base. Ultérieurement, vous aurez accès aux paramètres de JAWS depuis le raccourci clavier Insère +J, puis…
1.      Options, Options de base… (Pour les paramètres de base)
2.      Options, Voix, Réglage des voix… (Pour régler le synthétiseur)
3.      Outils, Centre des paramètres… (Pour tous les autres paramètres).

Au départ, vous ne disposez que d’une seule voix, il s’agit De « Eloquence », une voix
d’homme assez efficace qui sait parfaitement bien suivre sans accroc les mouvements de
la navigation, mais une voix hélas souvent déplaisante à la plupart des oreilles non
entraînées. Pour cette raison, FREEDOM Scientific propose une poignée de voix dont le
pilote est appelé « Vocalizer Expressive ». C’est ainsi que vous pouvez télécharger,
installer et configurer à votre convenance des voix aux petits noms familiers, Audrey,
Thomas, Aurélie et autres voix étrangères…

Pour en savoir davantage à ce sujet, rendez-vous sur la page de Vocalizer Expressive >>

Au départ, JAWS dispose d’un certain nombre de compétences
matérialisées par des fichiers appelés « script ». Plus tard, au fil de votre évolution, vous
pourrez intégrer de nouveaux scripts selon les applications que vous aurez besoin
d’utiliser. Vous pourrez aussi développer vos propres scripts par l’intermédiaire d’un éditeur appelé « Script-Manager ».

Dans une page WEB
Une page WEB est une page au format HTML. Par défaut, le curseur PC, celui que
vous avez l’habitude de manipuler avec le clavier pour lire, est absent hélas puisque nous
ne sommes pas autorisés à modifier le contenu d’une page. C’est la raison pour laquelle
un « faux curseur » est activé dès que vous vous introduisez dans une page WEB, ce
curseur est appelé « Curseur PC virtuel ». Ce curseur « fantôme » vous permet alors de
circuler tranquillement dans la page comme si vous aviez le contrôle du réel curseur PC.

Toutefois, il vous est possible de récupérer le réel curseur PC dans les champs de formulaire car ceux-ci peuvent être modifiés, il s’agit par exemple de cases à cocher, de zone d’édition etc.
Insère +F3 = Afficher la liste des fonctionnalités HTML ;
Insère +F5 = Afficher la liste des champs, puis pressez la touche « entrée » sur le nom du champ que vous souhaitez atteindre dans la page ;
Insère +F6 = Afficher la liste des titres, puis pressez la touche « entrée » sur le titre que vous souhaitez atteindre dans la page.
Insère +F7 = Afficher la liste des liens hypertextes ; pour atteindre un lien dans la page, pressez la touche « entrée » sur son nom.

Les touches de navigation rapide permettent d’atteindre directement un élément par son type grâce à une seule touche du clavier :
A = Atteindre le bouton radio suivant ;
B = Atteindre le bloc de texte suivant ne comportant aucun lien ;
C = Atteindre la région principale ;
D = Atteindre l’élément différent suivant ;
E = Atteindre la zone d’édition suivante ;
F = Atteindre le champ de formulaire suivant ;
G = Atteindre le graphique suivant ;
H = Atteindre le cadre suivant ;
I = Atteindre l’item de liste suivant ;
L = Atteindre la liste suivante ;
M = Atteindre la marque de position suivante ;
N = Atteindre le lien non visité suivant ;
O = Atteindre l’article suivant ;
P = Atteindre le paragraphe suivant ;
Q = Atteindre la fin de l’élément courant ;
R = Atteindre la région suivante ;
S = Atteindre l’élément semblable suivant ;
T = Atteindre le titre suivant ;
U = Atteindre le bouton suivant ;
V = Atteindre le lien visité suivant ;
X = Atteindre la case à cocher suivante ;
Y = Atteindre le tableau suivant ;
Z = Atteindre la zone de liste déroulante suivante ;
! (point d’exclamation) = Atteindre l’onglet suivant ;
) (parenthèse droite) = Atteindre le séparateur suivant ;
; (Point virgule) = Atteindre l’élément cliquable suivant ;
 
Remarque : Précédés de la touche Maj, ces touches de navigation rapide permettent d’atteindre non plus l’élément suivant, mais précédent. Par exemple :
V = Atteindre le lien visité suivant ; Maj +V = Atteindre le lien visité précédent.

PRESENTATION DE NVDA

NVDA est une revue d’écran « gratuite » qui permet de vocaliser votre ordinateur sur l’ensemble des versions de WINDOWS.
Voici l’adresse URL du site francophone officiel de NVDA : http://www.nvda-fr.org/
 Au préalable, votre ordinateur doit être équipé d’une paire d’enceintes ou d’un casque.
Il existe 2 contextes d’utilisation de NVDA, c’est à vous de choisir !

1. La version à installer, NVDA est intégrée dans votre WINDOWS, son
intégration requière une phase d’installation via un « assistant d’installation » 

2. La version portable, NVDA est déposée sur un support de type « mémoire » de
types disque dur, disque externe ou clé USB, aucune installation n’est requise, il vous est
donc aisé de vocaliser un ordinateur dès lors que vous circulez avec un tel support dans
votre poche, le simple fait d’exécuter le fichier « NVDA.exe » suffit pour donner la parole à
l’ordinateur. Et même s’il est possible de se procurer une version portable par-ci par-là,
votre NVDA installée sur votre ordinateur dispose d’un créateur de version portable, la
solution N°1 vous permettant alors d’accéder à la solution N°2. Dans ce cas, vous optez
pour une réelle intégration de NVDA sur votre ordinateur, ce dont je vous conseille du
reste, puis vous créez une version portable sur votre clé USB en vue de préparer vos
déplacements.
La version actuelle de NVDA est la « 2019.1.1 ».

Pour s’adresser à vous, NVDA a recours à une voix dont le moteur est appelé le
« synthétiseur ». Par défaut, le synthétiseur de NVDA est « eSpeak », la voix quant à elle,
« Max », une voix de très mauvaise qualité il va sans dire…
Fort heureusement, vous avez la possibilité de greffer d’autres synthétiseurs
gratuits, mais aussi payants. Parmi les gratuits, il existe « Hortense », Julie et Paul, des
voix de Microsoft et dont le synthétiseur est « Microsoft Speech plateforme ».
Note : Avant de débuter, vous devez connaître la « touche clé » du clavier qui est incontournable, il s’agit de la touche NVDA, la touche « 0 » du pavé numérique en mode inactif, touche rebaptisée pour l’occasion. Pour activer et désactiver le pavé numérique, pressez la touche située à l’angle supérieur gauche du pavé, celle située avant la « barre oblique ».
·     

   
La navigation sur INTERNET
Les commandes générales :
NVDA +Espace: activer et désactiver le mode formulaire automatique. Si vous avez sélectionné le mode formulaire manuel, voici 2 commandes à connaître :
« Entrée »: Activer le champ de formulaire ;
« Échappement »: désactiver le champ de formulaire.
NVDA +F7: afficher la liste des liens de la page ; puis, pressez la touche « entrée » sur le lien à activer.
Pour atteindre le lien dans la page sans l’activer, positionnez-vous sur son nom, faites tabulation jusqu’à atteindre le bouton intitulé « Aller à » et pressez la touche « Entrée ».
NVDA +CTRL +F: Ouvrir la fenêtre de recherche de texte ;
Puis, NVDA +F3 pour « occurrence suivante », continuer la recherche de haut en bas ;
Et MAJ +NVDA +F3 pour « occurrence précédente », donc continuer la recherche vers le haut de la page.

Les touches de navigation rapides :
Les touches de navigation rapides permettent de circuler dans une page à partir d’un type d’information recherché, d’image en image, de lien en lien, de champ de formulaires en champ de formulaire etc.
T: atteindre le Titre suivant ;
MJ +T: Atteindre le titre précédent.L, atteindre la liste suivante ;
MAJ +L: atteindre la liste précédente.
I: atteindre l’élément de liste suivant ;
MAJ +I, atteindre l’élément de liste précédent.S, atteindre le séparateur suivant ;
MAJ +S, atteindre le séparateur précédent.G, atteindre le graphique suivant ;
MAJ +G, atteindre le graphique précédent.
 Q, atteindre le conteneur suivant ;
MAJ +Q, atteindre le conteneur précédent.
 M, atteindre le cadre suivant ;
MAJ +M, atteindre le cadre précédent.
 Y, atteindre le tableau suivant ;
MAJ +Y, atteindre le tableau précédent.
 K, atteindre le lien suivant ;
MAJ +K, atteindre le lien précédent.
N, atteindre le lien non visité suivant ;
MAJ +N, atteindre le lien non visité précédent.
V, atteindre le lien visité suivant ;
MAJ +V, atteindre le lien visité précédent.
 F, atteindre le champ de formulaire suivant ;
MAJ +F, atteindre le champ de formulaire précédent.
E, atteindre la zone d’édition suivante ;
MAJ +E, atteindre la zone d’édition précédente.
U, atteindre le bouton suivant ;
MAJ +U, atteindre le bouton précédent.
Z, atteindre la zone de liste déroulante suivante ;
MAJ +Z, atteindre la zone de liste déroulante précédente.
X, atteindre la case à cocher suivante ;
MAJ +X, atteindre la case à cocher précédente.
R, atteindre le bouton radio suivant ;
MAJ +R, atteindre le bouton radio précédent.

PRESENTATION DE VOICEOVER
 
VoiceOver est la revue d’écran « APPLE » qui permet de vocaliser la navigation sur la plupart des appareils, IPhone, tablette IPad et autres ordinateurs Mac.
Si le concept de VoiceOver est basé sur la navigation par raccourcis clavier, il vous sera possible de naviguer également avec des gestes, c’est-à-dire de façon tactile si votre ordinateur est équipé d’un TrackPad tel que le MacBook ; dispositif tactile permettant de déplacer le pointeur de la souris.
 Lorsque votre Mac est démarré, réalisez le raccourci clavier CMD+F5 pour activer VoiceOver.
Les touches CMD, « Commande », sont situées à chaque extrémité de la barre d’espacement. Si VoiceOver est toujours actif lorsque vous éteignez l’ordinateur, il sera automatiquement réactivé au prochain démarrage.
VoiceOver accepte un certain nombre de voix gratuites et payantes, par défaut, vous disposez dans la langue française les voix de Thomas, Audrey et Aurélie.

 Les raccourcis généraux
 Un grand nombre de raccourcis clavier de VoiceOver nécessite l’appui simultané des touches « Option » et « CTRL », cette combinaison est dite « VoiceOver » et elle s’écrit « VO ».
CMD +F5 = Démarrer ou stopper VoiceOver ;
VO +D = Atteindre le Dock ;
VO +M = Atteindre le menu de l’application courante ;
VO +M +M = atteindre le menu d’état ;
VO +MAJ +M = Activer le menu contextuel ;
VO +F8 = Ouvrir la fenêtre des utilitaires de VoiceOver ;
CMD +Virgule = Ouvrir les préférences de l’application courante ;
CTRL +F5 = Atteindre la barre d’outils de la fenêtre, CTRL +F5 pour en sortir.VO +F1 = Lecture du titre de l’application en cours d’exécution. Si F1 est pressé 2 fois, le sélecteur d’applications est affiché, il vous permet de basculer d’une application à une autre ;
VO +F2 = Lecture du titre de la fenêtre courante, si f2 est pressé 2 fois, le sélecteur de fenêtres est affiché, il vous permet de basculer d’une fenêtre à une autre ;
VO +F3 = Lecture de l’élément courant, celui qui contient le curseur actif ;
VO +Maj +W = Lecture de l’intégralité de la fenêtre active.
 CMD +Q = Fermer l’application ;
CMD +W = Fermer la fenêtre courante.

 Présentation du iPhone
Le iPhone est le Smartphone fabriqué par Apple muni du système d’exploitation I.O.S. Par chance, ce système est d’ores et déjà muni d’une revue d’écran embarquée, il s’agit de VoiceOver, et d’un assistant personnel intelligent, Siri.
VoiceOver est la « synthèse vocale « qui vous permet de vocaliser votre navigation à l’écran par l’intermédiaire de gestes plus ou moins aisés à réaliser.
  Siri est l’assistant vers lequel vous adressez vos instructions vocales, par exemple :
Envoyer un SMS à Bernard MARTIN ;
Appeler Jaqueline ;
Quel-est l’orthographe de astéroïde ;
Quel temps fait-il à PARIS ? Etc.
 Pour activer Siri, rendez-vous dans « Réglage », « Général » et « Siri ».

Quant à VoiceOver, pour l’activer, Rendez-vous dans « Réglage », « Général », « Accessibilité » et « VoiceOver ».

 Les principales instructions vocales de Siri:
  Pour vous adresser à Siri, 2 possibilités :
1.Pressez la touche principale du IPhone jusqu’à entendre une indication sonore, puis formulez verbalement votre demande ;
2.Si la configuration a été préalablement réalisée dans les réglages, dites simplement : « Dit Siri », puis formulez votre demande.
 Voici la liste non exhaustive des instructions courantes :
Quel-est le numéro de téléphone de Julie MARCHAND ?
Quelle-heure est-il ?
Épeler le mot « autoradio ».
Calculer 360 multipliés par 39.
Combien font 30€ en dollar ?
Va-t-il pleuvoir ?
Envoyer un E-Mail à Jacques NOËL.
Envoyer un SMS à Bertrand et dire, Salut, je t’attends de pied ferme.
Ajouter un rappel mercredi à 8 heures et dire, « Mon gars, il est l’heure de te lever ».
La définition de Monastère.
Activer VoiceOver.
Ouvrir l’application « Skype ».
 
Les gestes de VoiceOver:
 Les gestes avec un seul doigt :
Toucher, C’est-à-dire poser un doigt sur l’écran = sélectionne l’élément situé au point sous le doigt ;
Toucher 2 fois rapidement = Active l’élément qui vient d’être énoncé ;
Toucher 2 fois et maintenir appuyé = Permet de faire glisser l’élément ;
Balayer vers la gauche, c’est-à-dire glisser un doigt vers la gauche = Atteindre l’élément précédent ;
Balayer vers la droite, c’est-à-dire glisser un doigt vers la droite = Atteindre l’élément suivant.
Les gestes avec deux doigts:
Toucher 2 fois rapidement = Commencer ou arrêter l’action en cours, par exemple, répondre ou raccrocher un appel ;
Toucher 2 fois et maintenir = Définir une étiquette personnalisée ;
Ecarter 2 doigts = sélectionner du texte
Resserrer 2 doigts = Désélectionner du texte ;
Balayer vers le haut c’est-à-dire glisser 2 doigts vers le haut = Lire depuis le début de la page ;
Balayer vers le bas c’est-à-dire glisser 2 doigts vers le bas = Lire la page depuis l’élément courant.
  Les gestes avec 3 doigts :
Toucher, c’est-à-dire poser 3 doigts sur l’écran = Afficher le numéro de la page courante ;
Toucher 2 fois rapidement = Interrompre et réactiver la parole de VoiceOver ;
Toucher 3 fois rapidement = Activer ou désactiver le rideau d’écran ;
Toucher 4 fois rapidement = Copier le dernier texte énoncé dans le presse-papiers ;
Balayer vers le haut c’est-à-dire glisser 3 doigts vers le haut = Faire défiler d’une page vers le bas ;
Balayer vers le bas c’est-à-dire glisser 3 doigts vers   le bas = Faire défiler d’une page vers le haut ;
Balayer vers la gauche c’est-à-dire glisser 3 doigts vers la gauche = Faire défiler d’une page vers la droite ;
Balayer vers la droite c’est-à-dire glisser 3 doigts vers la droite = Faire défiler d’une page vers la gauche.

  Les gestes avec 4 doigts :
Toucher le haut de l’écran = Se positionner sur le premier élément ;
Toucher le bas de l’écran = Se positionner sur le dernier élément ;
Toucher 2 fois rapidement = Activer ou désactiver l’aide de VoiceOver, permet d’obtenir une description des différents gestes que vous réaliserez.

 Le retors :
Le retors permet de sélectionner un mode de navigation que l’on peut ensuite exploiter en balayant vers le haut ou le bas avec un seul doigt.
Pour sélectionner un mode de navigation, pivotez vers la gauche ou la droite avec 2 doigts légèrement écartés. Les différents modes de navigation présents dans le retors sont appropriés au contexte dans lequel vous vous trouvez, par exemple, si vous êtes dans INTERNET, il vous sera proposé des modes de navigation tels que “Caractère”, “mot”, “ligne”, “en-tête”, “lien” etc.
Si par exemple, vous choisissez “Mot” dans le retors, balayer un doigt vers le haut vous conduira au mot précédent, tandis qu’un balayage vers le bas vous conduira au mot suivant.
Presser la touche principale = Atteindre l’écran d’accueil ;
Presser 2 fois rapidement la touche principale = Activer le sélecteur d’applications ; Affiche la liste des applications actuellement ouvertes…

PRESENTATION DU NARRATEUR
Le narrateur est une revue d’écran embarquée qui permet de prendre instantanément la main sur un ordinateur muni de WINDOWS 10. Si cette fonctionnalité n’est pas encore aboutie au point d’être considérée comme une revue d’écran autonome permettant de réaliser l’ensembles des tâches, pouvoir prendre rapidement la main sur un ordinateur non adapté ou en difficulté reste plutôt intéressant…
Pour activer ou désactiver le narrateur, réalisez le raccourci clavier CTRL +WINDOWS +Entrée.
Si le narrateur est actif lorsque vous éteignez WINDOWS, il sera présent lors du prochain redémarrage.
Les 3 voix disponibles dans WINDOWS sont Microsoft Ortense, Julie et Paul.
Lorsque le narrateur est actif, vous pouvez accéder à la fenêtre des paramètres de la voix en réalisant le raccourci clavier ALT +Tab autant de fois que nécessaire.

 Les principaux raccourcis clavier

  Les commandes d’aide :
Verrouillage Majuscule+F1 = Afficher la liste des raccourcis clavier du narrateur ;
Verrouillage Majuscule+F2 = Obtenir de l’aide sur la commande active.
 Le mode d’affichage :
Verrouillage Majuscule+Flèche haute et Flèche basse = Activent le mode de lecture, points de repères, titres, éléments, paragraphes, lignes, mots, caractères, tableaux et liens.
Ensuite, Verrouillage Majuscule +Flèche gauche et Verrouillage Majuscule +Flèche droite permettent de se déplacer respectivement à l’élément précédent ou suivant selon le mode que vous avez sélectionné.
 
Dans un texte :
CTRL = Arrêter la lecture en cours ;
Verrouillage Majuscule +H = Lecture du document ;
Verrouillage Majuscule +M = Commencer la lecture depuis le curseur ;
Verrouillage Majuscule +Y = Atteindre le début du texte ;
Verrouillage Majuscule +B = Atteindre la fin du texte ;
 SHIFT +Verrouillage Majuscule +U = Lecture de la page précédente ;
CTRL + Verrouillage Majuscule +U = Lecture de la page courante ;
Verrouillage Majuscule +U = Lecture de la page suivante ;
 SHIFT +Verrouillage Majuscule +I = Lecture du paragraphe précédent ;
CTRL +Verrouillage Majuscule +I = Lecture du paragraphe courant ;
Verrouillage Majuscule +I = Lecture du paragraphe suivant.
 SHIFT +Verrouillage Majuscule +O = Lecture de la ligne précédente ;
CTRL + Verrouillage Majuscule +O = Lecture de la ligne courante ;
Verrouillage Majuscule +O = Lecture de la ligne suivante ;
 SHIFT +Verrouillage Majuscule +P = Lecture du mot précédent ;
CTRL +Verrouillage Majuscule +P = Lecture du mot courant ;
Verrouillage Majuscule +P = Lecture du mot suivant.
 Dans une boîte de dialogue :
Verrouillage Majuscule +W = Lire toute la fenêtre ;
Verrouillage Majuscule +R = Lire tous les éléments du conteneur ;
Verrouillage Majuscule +Q = Atteindre le dernier élément du conteneur ;
Verrouillage Majuscule +D = Lire l’élément ;
Verrouillage Majuscule +F = Lire l’élément suivant ;
Verrouillage Majuscule +S = Épeler l’élément.
 Autres commandes de lecture :
SHIFT +Verrouillage Majuscule +J = Atteindre le titre précédent ;
Verrouillage Majuscule +J = Atteindre le titre suivant ;
SHIFT +Verrouillage Majuscule +K = Atteindre le tableau précédent ;
Verrouillage Majuscule +K = Atteindre le tableau suivant ;
SHIFT +Verrouillage Majuscule +L = Atteindre le lien précédent ;
Verrouillage Majuscule +L = Atteindre le lien suivant.
 Commandes diverses :
Verrouillage Majuscule +V = Répéter la dernière vocalisation ;
Verrouillage Majuscule +Z = Verrouiller la touche du narrateur ;
Verrouillage Majuscule +X = Mot de passe de l’application ;
Verrouillage Majuscule +F12 = Basculer la lecture sur « caractères » ;
Verrouillage Majuscule +C = Lire la date et l’heure ;
 

PRESENTATION DE TALKBACK
Sur les Smartphones et tablettes munis de système d’exploitation ANDROID, vous avez la possibilité d’utiliser TalkBack comme revue d’écran principale pour vocaliser votre navigation à l’écran. Bien sûr, pour réaliser plus aisément les opérations que vous entreprenez, vous pouvez exploiter «l’assistant Google» à qui il vous est possible d’adresser verbalement des instructions.
Pour commencer, rendez-vous dans Play Store pour rechercher et installer « Google Accessibilité ».
Pour démarrer TalkBack, rendez-vous dans « Paramètres », « Accessibilité » puis activer « TalkBack » dans « Services ».
Si vous possédez un appareil de type SAMSUNG Galaxy, il se peut que 2 systèmes de voix vous soient ensuite proposés. Pour faire un choix, rendez-vous également dans « Accessibilité » puis dans « Synthèse vocale ». Dans « Moteurs préférés », vous disposez de « SAMSUNG Voice Assistant » et de « GOOGLE » ; je vous conseille de choisir « GOOGLE ».

 Les gestes de TalkBack

 Au préalable, La touche principale située en bas au centre de l’écran permet d’atteindre la page d’accueil, et dans le cas d’un appui prolongé, de déclencher l’intervention de l’assistant Google si celui-ci a été paramétré.
Toucher avec un doigt sur l’écran à gauche de la touche principale = Afficher les éléments récents ;
Toucher avec un doigt sur l’écran à droite de la touche principale = Revenir à la page précédente ;
Balayer vers le haut et le bas, c’est-à-dire glisser un doigt d’une poignée de centimètres vers le haut ou le bas = Permet de choisir le mode de navigation, celui dont vous avez besoin dans l’instant, « Caractère », « Mot », « lien », « En-tête » etc., le mode de navigation principal étant « Défaut », ce mode permet de lire l’écran bloc par bloc ;
 Balayer vers la droite, c’est-à-dire glisser un doigt d’une poignée de centimètres vers la droite = Atteindre l’élément suivant, l’élément dont le type a été préalablement sélectionné dans le mode de navigation ;
 Balayer vers la gauche, c’est-à-dire glisser un doigt d’une poignée de centimètres vers la gauche = Atteindre l’élément précédent, l’élément dont le type a été préalablement sélectionné dans le mode de navigation ;
 Glisser à gauche puis à droite assez rapidement, dans le même mouvement et sans décoller le doigt = Atteindre la page précédente ;
 Glisser à droite puis à gauche assez rapidement, dans le même mouvement et sans décoller le doigt = Atteindre la page suivante ;
 Glisser en haut puis en bas assez rapidement, dans le même mouvement et sans décoller le doigt = Atteindre le premier élément de la page ;
 Glisser en bas puis en haut assez rapidement, dans le même mouvement et sans décoller le doigt = Atteindre le dernier élément de la page ;
 Toucher une fois, c’est-à-dire poser un doigt sur l’écran = sélectionner l’élément situé sous le doigt ;
Toucher 2 fois, c’est-à-dire taper 2 fois rapidement avec un doigt = Activer l’élément qui vient d’être annoncé précédemment ;
 Toucher 2 fois et maintenir appuyé = Sélectionner l’élément qui vient d’être énoncé et affiche un menu contextuel ; permet également de déplacer l’élément si l’environnement s’y prête ;
 Glisser un doigt en haut puis à droite dans le même mouvement = Afficher le menu contextuel local, les commandes proposées dans ce menu changent selon ce que vous êtes en train de réaliser ;
 Glisser un doigt en bas puis à droite dans un même mouvement = Afficher le menu contextuel global ;
 Glisser un doigt à droite puis en bas dans un même mouvement = Atteindre le volet des notifications ;
 Glisser un doigt à gauche puis en bas dans un même mouvement = Ouvrir la recherche dans l’écran ;
 Glisser un doigt à gauche puis vers le haut dans un même mouvement = Eléments récents, affiche les applications ouvertes .

II. LES NORMES POUR UN ACCES AU WEB PAR LE DEFICIENT VISUEL

Selon les recommandations relatives à l’accessibilité des documents, des courriels et des pages Web (octobre 2016, de l’Association Valentin Haüy), Les personnes aveugles ou malvoyantes disposent de moyens leur permettant d’utiliser un ordinateur pour, notamment, rédiger et lire des documents, envoyer et recevoir des messages électroniques ou encore consulter des sites Web.
Pour qu’elles puissent profiter pleinement de ces possibilités offertes par les nouvelles technologies, encore faut-il qu’un minimum de précautions soient prises par les auteurs des documents, des messages électroniques ou des pages Web, l’objet de ces recommandations qui s’adressent à chacun (simple particulier, salarié d’une entreprise, agent d’une administration…) est d’indiquer un petit nombre de règles simples dont le respect améliorera ce qu’on appelle « l’accessibilité numérique ». Le respect de ces règles ne nécessite nullement d’être un professionnel de l’informatique ou de la communication.
Les documents, courriels et pages Web élaborés selon ces règles non seulement seront plus accessibles aux personnes déficientes visuelles, mais, en outre, ils seront plus faciles à lire par les personnes voyantes.
Pour que les personnes déficientes visuelles puissent lire des documents informatiques ou des pages Web dans de bonnes conditions de vitesse, il est donc primordial que soient utilisées les possibilités de structuration des documents et pages Web offertes par les logiciels (titres, listes à puces ou numérotées, table des matières…). Les documents ou pages Web ainsi créés comportent des « balises » que peut interpréter le lecteur d’écran et, ainsi, une personne déficiente visuelle peut commencer par ne lire que les titres pour ensuite lire le détail correspondant au titre qui l’intéresse.

III. LES OBSTACLES A L’UTILISATION DES REVUES D’ECRAN

L’audition ainsi que le toucher ont un fonctionnement très différent de la vue.
Quand une personne voyante regarde un écran (ou un document papier), elle a une vue d’ensemble. Elle repère les titres et sous-titres, généralement mis en évidence par des artifices graphiques (caractères plus gros, en gras…) et commence sa lecture à la partie qui l’intéresse.
Avec l’audition ou le toucher, il en va autrement : il n’est pas possible d’avoir une « écoute d’ensemble » ou un « toucher d’ensemble » comme on peut avoir une vue d’ensemble. D’autre part, si la personne déficiente visuelle peut connaître les attributs graphiques (gras, taille) d’une zone de texte, ce n’est pas très facile car cela nécessite une démarche spécifique (et consommatrice de temps) de recherche de ces attributs qui sont perçus spontanément par une personne voyante.
En outre, même pour des personnes déficientes visuelles très entraînées, l’écoute d’un texte ou sa lecture en braille sont nettement moins rapides que la lecture visuelle par une personne voyante.

CONCLUSION

En définitive, pour les déficients visuels, il est bon de privilégier les documents numériques aux documents papier
Si un document papier peut être lu facilement par ceux qui voient , ce même document papier est totalement inaccessible aux aveugles ainsi qu’à d’autres malvoyants.
Un document numérique est donc, en règle générale, plus accessible aux personnes déficientes visuelles qu’un document papier.
Si la transformation d’un document numérique en document papier est facile, l’inverse n’est pas vrai.

KOUAKOU N’GBRA GUILLAUME CHARBEL
Inspecteur Principal option éducation
Fondateur du Cabinet HANHIMANTI


Copyright Cabinet Hanhimanti. Tous droits réservés.
Technologie web développer par ALTERNATE SYSTEM Michaël Lurkin). Hanhimanti.com utilise le logiciel libre WP-Ultime.

L'interface de ce site est optimisé pour les ordinateurs pc/mac ainsi que pour tout les terminaux mobile.