Panel sur l’école inclusive avec le BICE (aspect de la déficience visuel)

PANEL

ACCOMPAGNEMENT DES ENFANTS ET JEUNES EN SITUATION DE HANDICAP EN MILIEU SCOLAIRE

Communication relative aux déficients visuels

Accompagnement des élèves handicapés visuels en milieu scolaire : situation actuelle, solution et défis

INTRODUCTION

De façon traditionnelle, l’école est un établissement dans lequel est donné un enseignement collectif (général ou spécialisé).
Cet enseignement commence à l’école maternelle et se poursuit au supérieur.
Sont inscrits dans ces écoles, les élèves supposés être dans la norme.
Aujourd’hui, les élèves à besoins particuliers sont intégrés à ces écoles dans lesquelles on s’organise pour trouver les aménagements permettant une scolarité au mieux des besoins de tous les élèves : on parle d’école inclusive Thomas et, Serge (2015).
L’école inclusive suppose de partir des besoins des élèves et de les prendre en compte dans un cadre ordinaire.
C’est ainsi que les aveugles et malvoyants sont admis dans les écoles pour assister aux mêmes enseignements que tous les autres élèves.

I. Situation actuelle de la scolarisation des handicapés visuels en Côte D’ivoire

L’effectif des élèves et étudiants déficients visuels en Côte D’ivoire, pour l’année 2018-2019, est estimé à 291 reparti dans les structures publiques et privées.
Leur encadrement se fait pour ceux du public essentiellement par des professionnels de l’éducation spécialisée (maître d’éducation spécialisée éducateurs spécialisés).
Pour ceux qui sont en écoles inclusives, (lycée moderne Yopougon Andokoua lycée Pierre Gadié université F.H.B collèges privés) l’encadrement se fait à travers des cellules techniques implantées dans ces écoles et animées par des professionnels de l’éducation spécialisée de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur.
En plus des écoles susmentionnées, on compte des structures privées (institut pour la réhabilitation des aveugles du Mont Karmel fraîche rosée) qui alphabétisent et scolarisent des aveugles et malvoyants avec des professionnels de l’éducation spécialisée que l’état leur affecte et du personnel qu’ils recrutent et forment.
La scolarisation du déficient visuel est donc effective en Côte D’ivoire.

II. Les difficultés et problèmes majeurs rencontrés dans le cadre de la scolarisation des aveugles et malvoyants

Nous renonçons à établir un ordre de priorité entre ces difficultés.
Les manuels scolaires ne sont ni en écriture braille ni en supports audio ou numérique pour les aveugles et malvoyants;
Le matériel de production de l’écriture braille ne se vend pas en Côte D’ivoire ;
Il n’y a qu’un seul magasin (papigraphe) en Côte D’ivoire où les aveugles et malvoyants se procurent les feuilles sur lesquelles le braille s’écrit ;
Les enseignants des écoles non spécialisés ne sont généralement pas formés aux aspects spécifiques de la pédagogie des aveugles.

III. Quelques recommandations

Les manuels scolaires doivent être traduits en braille, en audio ou en versions numériques pour les enseignants et enseignés aveugles ;

Le matériel de production de l’écriture braille doit être disponible en Côte D’ivoire, partout où les aveugles et malvoyants sont scolarisés ;
Des dispositions doivent être prises pour que la société papigraphe, rende disponible les feuilles mécanos partout où les aveugles et malvoyants sont scolarisés ;
Enseigner les aspects spécifiques de la pédagogie des aveugles au CAFOP et à l’école normale supérieure (ENS) ;
Former les élèves aveugles et malvoyants à l’utilisation de l’ordinateur, à parti du cours moyen 1, en substitut de la machine à dactylographier ;
Généraliser l’inclusivité scolaire des aveugles et malvoyants, à partir du cours élémentaire première année (CE1), sur toute l’étendue du territoire ivoirien.


Copyright Cabinet Hanhimanti. Tous droits réservés.
Technologie web développer par ALTERNATE SYSTEM Michaël Lurkin). Hanhimanti.com utilise le logiciel libre WP-Ultime.

L'interface de ce site est optimisé pour les ordinateurs pc/mac ainsi que pour tout les terminaux mobile.